NOT © 2018 Mentions légales - Créé par Impulsion créative.com

MEMBRE INFERIEUR

ARTICULATION DE LA HANCHE

LA FRACTURE

La fracture de l’extrémité supérieure (ou proximale) du fémur est une cassure de l’os du fémur située entre le trochanter et la tête de l’os. Elle touche essentiellement les personnes âgées et plus particulièrement les femmes chez lesquelles l’ostéoporose est fréquente. C’est une urgence chirurgicale.

 

 

La fracture de l’extrémité supérieure du fémur est une cassure de l’os pouvant survenir à deux niveaux :

 

  • au niveau du col, on parle alors de fracture cervicale ;

  • au niveau du trochanter, on parle alors de fracture trochantérienne.

 

 

MODE DE SURVENUE ET FACTEURS FAVORISANTS

 

Chez les personnes de moins de 55 ans, la fracture de l’extrémité supérieure du fémur est rare et survient après un traumatisme violent accidentel (accident de la route, chute d’un lieu élevé…)

Chez une personne âgée, la fracture de l’extrémité supérieure du fémur fait suite le plus souvent à une chute banale. Elle touche très majoritairement les femmes. Cette fracture peut alors être responsable d’une perte d’autonomie.

 

La fracture de l'extrémité supérieure du fémur de la personne âgée est favorisée par des facteurs de risque pouvant être prévenus :

  • l’ostéoporose

  • les chutes,

 

 

UN TRAITEMENT CHIRURGICAL ADAPTÉ À LA SITUATION MÉDICALE DU PATIENT

 

Le traitement des fractures de l'extrémité supérieure (ou proximale) du fémur est chirurgical.

L'intervention chirurgicale est programmée très rapidement afin de garantir une meilleure évolution et diminuer le risque de complications.
Cependant, certaines personnes âgées ne sont pas opérées en raison de contre-indications à tous modes d'anesthésie (le traitement est alors orthopédique) et d'autres ne sont opérées qu'après arrêt de leur traitement anticoagulant ou après la réalisation d'un bilan médical complet.

 

 

L’ostéosynthèse:

 

Elle consiste à solidariser les deux fragments osseux du fémur fracturé à l’aide de vis ou de plaques.

Elle est utilisée dans les fractures pas ou peu déplacées chez les personnes âgées. Elle est aussi souvent préférée chez les personnes jeunes, quel que soit le type de fracture.

Complications après une ostéosynthèse d’une fracture du col femoral:

 

Il arrive que la fracture n’évolue pas favorablement après ostéosynthèse.

Plusieurs situations peuvent alors survenir :

  • l'infection osseuse ou articulaire.

  • la pseudarthrose c'est-à-dire la non consolidation de la fracture dans un délai de six mois après la pose de vis et/ou plaques. Elle nécessite une nouvelle intervention chirurgicale ;

  • la nécrose (destruction) de la tête fémorale. Elle est souvent consécutive à une fracture déplacée du col du fémur. Elle apparaît dans les deux années qui suivent et se traduit par des douleurs de l’aine et une difficulté à marcher de plus en plus importante.

 

La prothèse totale de hanche:

 

Elle remplace un ou plusieurs éléments osseux qui constituent l’articulation de la hanche. Il existe divers types de prothèses :


Elle comporte une pièce fémorale, qui vient s'articuler sur une pièce cotyloïdienne. C’est le même type de prothèse qui est utilisé pour traiter une arthrose de la hanche. Elle est posée dans le cas de fractures déplacées, ou sur des hanches déjà touchées par l’arthrose.

Fracture du col du fémur

Ostéosynthèse par plaque et vis